#pardon : Le pardon chemin de la joie retrouvée

Pour beaucoup, le pardon ne serait qu’affaire de religion.

En réalité, on peut simplement le définir comme la guérison des blessures du cœur.

Si je parviens à faire œuvre de pardon, mes plaies émotionnelles cicatrisent: mes douleurs émotionnelles (chagrin, colère, ressentiment) prennent fin et je retrouve alors les capacités à aimer, à vivre et à être en joie.

Pourquoi pardonner?…

Parce que c’est d’abord un merveilleux cadeau à se faire! Si l’on me blesse physiquement, j’aspire à guérir, à cicatriser, à retrouver ma pleine intégrité physique. Il est rare que l’on aime gratter ses croutes ou maintenir une plaie purulente en l’état. Je fais le choix de guérir pour moi, parce que ça me fait du bien!

Pour les blessures du cœur: faire le choix du pardon, c’est décider de recouvrer son intégrité émotionnelle, retrouver son indépendance à vivre libre de tout fardeau.

Chacun, aujourd’hui, peut essayer de trouver comment se libérer de la haine et du ressentiment et de retrouver son cœur aimant et se libérer des larmes.

Cet article atypique sur mon blog s’adresse à toutes les victimes de la vie qui n’arrivent pas à se détacher des bourreaux d’hier et qui souffrent et pleurent sur des événements passés que le pardon pourra peut-être aidé à se libérer. Denis, rancoeur et rumination ne peuvent être bénéfiques à une vie épanouie, j’espère que ces quelques références ouvriront de nouvelles possibilités vers la suite de vie.

« Le pardon est plus un acte qui invente un avenir qu’un acte qui efface le passé. » (A.Houziaux)

La parka Canada Goose est-elle surcotée ? | BONNEGUEULE

[MAJ mars 2020] La fameuse marque de parkas Canada Goose. Mérite-t-elle vraiment sa notoriété ? Quid de son rapport qualité-prix ? L’avis de BonneGueule.
— À lire sur www.bonnegueule.fr/jai-teste-la-parka-canada-goose/

  • “c’est cher pour ce que c’est”,
  • “c’est un truc pour étrangers fortunés”,
  • “c’est stupide de dépenser autant alors qu’on peut trouver aussi bien pour moins cher”,
  • “ça sert à rien“,
  • c’est ultra cliché“.
Nobis et Norse Projects

Petit résumé Guadeloupe / Les Saintes / Petite Terre et un petit tour des bonnes plages

Le programme était ambitieux, mais devoir le faire en quasi solitaire a induit de réduire l’ambition.

Le bonheur de partager avec des novices en voile le plaisir de découvrir des territoires inconnues a induit quelque ajustement. De l’idée initiale qui consistait à faire une halte

La plage de la Datcha au Gosier

entre la plage de la Datcha et l’ilet du Gosier. Avec plusieurs petits restaurants et de nombreux équipements à portée d’annexe, c’était la nuit qu’il fallait pour s’amariner. J’ai fini mes vacances sur un restaurant donnant surla plage de la Datcha. Quel que soit votre profil, la plage est définitivement l’endroit qu’il vous faut pour une journée d’acclimatation.

Bon, pas de halte pour amarinage donc, départ assez tôt, en période cyclonique de la Marina Bas-du-Fort. L’entrée tereestre de la Marina Bas-du-Fort se situe entre la Pointe Fouillole et l’extrémité NO de la presqu’île à Monroux qui borde à l’Est le chenal d’entrée du port.
Pour ma part j’ai été acceuilli par Anna du coté Ouest de la Marina coté La Loc kif Bateau,

Definitement la location avec le contact le plus direct est préférable que de passer par des acteurs, sécurisant certe, mais aussi qui apportent surcout et manque de souplesse. Essayer donc de contacter Francois de La Loc kif Bateau en direct la prochaine fois que vous voudrez louer un bateau.


Après deux nuits sur place, direction au presque petit matin la Terre de Haut (Les Saintes), avec un Batavia 31 il nous faudrat quelques heures, qui vont être une aventure à part entiére pour mes deux équipiers.

Le créole saintois est une langue créole à base lexicale française parlée aux îles des Saintes. Il était jusqu’aux années 1970, l’un des derniers témoins du créole antillais primitif parlé dans les îles voisines colonisées par les Français : la Martinique, La Dominique, la Guadeloupe, Saint-Christophe et Sainte-Lucie. Les saintes sont très calmes en Septembre, nous ferrons un peu de masque tuba et une visite torop courte de l’ile.

Plongée et poison pierre

L’islet du Cabri merite une petite randonnée, ainsi que une visite de fort Napoléon. Quoi qu’il en soit, après avoir fait une petite plongée non loin de l’Ileslet des Cabrioss, nous mouillerons en face non loin d’un ponton pour annexes que nous manquerons joyeusement.

Meow Gallery: The gallery is empty.

Peu de restaurants en basse saison en Septembre, et celui de bord de mer restéouvert nous demande une réservation alors que nous étions passer l’après midi. Nous trouverons un bon restaurant Les Pieds dans l’Eau pas en terasse mais très sympa.

Au loin les grains … Nous n’y echaperrons pas… Courts en général mais intenses.

Aller-Retour vers la Marina Guadeloupe via Les Saintes et plus

Il serait faux de dire que la navigation autour de la Guadeloupe en Septembre est idéale. Il fait très chaud et des grains violents surviennent rapidement et vous voilà dans 30 noeuds ou plus de vent pour deux à 15 minutes et pluie battante durant 20 à 40 minutes.

Plusieurs techniques possibles réduire lorsque le grain arrive sur vous et se mettre à la cape, se mettre au moteur prêt serré grand voile choquée et attendre que ça passe.

Si le programme initial était décrit dans l’article joint ci après la réalisation fut différente.

La réalisation fut différente, impossibilité de voyager pour mon compagnon, donc voyage seul dans l’idée, contrarié et un peu décu de devoir naviguer seul.

En vue de ce nouvel endroit

Puis coup de chance des amis m’ont rejoint sur quelques jours au début du voyage. Initiation à la voile, j’avais prévu un amarinage sur le mouillage de la plage de L’îlet Gosier à … Gosier. Mais dans les faits nous partirons directement pour les Saintes.

Le pickup vient me chercher, accueil sympa, je commence par des courses…

Au matin, nous partons pour les saintes. Direct, la veille j’avais fait une reconnaissance en sortant jusqu’à l’islet du Gosier. De quoi m’accoutumer au bateau et au environ, j’avoue que ne rien connaitre en détail m’effrait toujours. J’ai peur de tout, des écceuils, des coups de vents, des hauts fonds, de ne pas savoir faire. Pourtant il y a longtemps que je pratique et je me sens toujours aussi démuni et petit.

Mon bateau du 3 septembre au 12 Septembre VIARLATA un bon Bavaria 31.

Donc une traversé pour novice, mes deux passagers n’ont jamais pratiqué la voile sur une durée significative. Ce charmant couple d’Espagnol espatriée à Paris en période de Covid-19 ont l’espériance de l’aventure, trouver un appartement à Paris alors qu’on débarque avec un premier emploi, c’est déjà l’Evrest. Là, l’expérience sera différente, patience, mal de mer et bonheur. Un cycle bien connu, naissance mort et renaissance.

Sainte en Septembre sous Covid à 16H c’est pas beaucoup de truc ouvert, une sensation de désert mais aussi d’être privilégié de pouvoir être là, avec quelques centaines de touriste au maximum.

En arrivant sur les Saintes

J’avais pensé pouvoir continué quelques jours en navigation à trois, nous n’allons cependant pas trainer, direction l’islet des Cabris pour une petite visite masque , palmes et tuba, puis restau pour demain nous verrons.

La position stratégique de la Petite Martinique (ancienne appellation de l’îlet à Cabrit) en a toujours fait un lieu de sentinelle. En 1777, la France y construisit, au sommet du morne de la Pointe de Sable, une fortification nommée fort de la Reine avant d’être rebaptisée fort Joséphine. Nous ne visiterons pas cette ile, la procahine fois peut être.

Après le retour de la Guadeloupe sous domination française, le fort Joséphine devint un pénitencier à partir de 1851 mais il fut ravagé par un ouragan, le 6 septembre 1865. Il continua cependant d’accueillir des bagnards jusqu’en 1902.

En cette période de Covid-19, il est interessant de noter qu’en 1871, l’îlet à Cabrit devint un lieu de quarantaine: un lazaret, chargé de recevoir les immigrants originaires des Indes françaises, destinés à remplacer les esclaves libérés en 1848, est érigé en contrebas du fort.

Donc restaurant, puis nuit dans le bateau avant un retour vers midi afin d’être de retour à la Marina avant la nuit. Ce sera le cas. Quelques images de la soirée et de la matinée. Fort agréable, décidement ce coin du monde mérite bien d’être visité, hors saison ou sans trop de monde je suis vraiment content.

La Réserve Cousteau en Guadeloupe est un environnement maritime naturel protégé. Coeur du Parc National de Guadeloupe, cette réserve marine est située en face de la plage de Malendure à Bouillante (Côte sous le vent, Basse Terre) et est composée des îlets Pigeon et de 1000 hectares de fonds sous-marins sympatiques. Ilest clair que de toutes les réserves Cousteau du monde ce n’est pas la plus extraordianaire mais c’est vraiment sympa.

A quelques 100 métres de la plage de Maladure, si vous nagez au niveau des bateau sans difficulté vous verrez Tortues et raies. Facile et divertissant, profitez aussi d’un bon poulet boucané en bord de plage après votre plongée.

En bizarrerie, ils ne trient rien, une seul poubelle pour verre, plastique et déchets organiques, la raison il paye des taxes locales pour ca. Etrange état d’esprit, cela m’a rappeler les mise en garde sur l’état des routes et les déchets le long des routes, là rien, assez propre, étrange. Puis en fait non, c’est la période électorale donc les candidats sont prêts à vous payez une bagnole pour que vous votiez pour lui, donc pendant cette période de grace, tout est beau, pour peu de temps si j’ai bien compris l’explication des locaux. Dommage, donc dépenser sans compter puis profiter, bref le paradis aussi a ses démons.

Cousteau

La suite en solitaire plus tard … dans de prochains articles, mais en attendant.

Épilogue en quelques plages

Les vacances sont terminées retour au travail à 14 heures, alors voici deux trois photos des quelques plages visitées.

Petite Terre au large de Saint François

Plage de Malendure à Mahaut

Plage de la Perle à Deshaies

Grande-Anse à Deshaies

L’îlet Gosier à … Gosier.

Bananes et morts des coraux Mauvais temps pour longtemps

Le chlordécone a été utilisé dans les bananeraies de Martinique et de Guadeloupe pendant des décennies. Maintenant les Antilles font face à la concurrence des pays d’Amérique du Sud qui utilisent plus de produits chimiques et ne bénéficient pas des mêmes normes d’exportation.

Alors oui, le rechauffement explique une partie de la disparition des coraux, les cyclone et autres oragan, mais un truc me turlupine, la température augmente partout et pourtant les coraux ne disparaisent pas à la même vitesse…

https://youtu.be/VjKiwlEC7m0
Le prix c’est 10% de la solution. La situation est hors de contrôle.

Le facteur humain, la surpeche et la polution agricole et énergique sont des facteurs agravants majeurs, j’ai longtemps cru que l’acidification et le rechauffement été les raisons initiale de ce declin.

Hors il s’avère que les choix faits aux etats unis et aux Antillesde 1951 à jusqu’au années 1979 auront des effets devastatateur jusqu’en 2550 paix à nos ames donc, nous n’aurons pas le plaisir de voir une quelconque évolution positives de la situation des coraux.

Pourtant des signes montrent qu’au déla du rechaufement l’expoir n’est peutetre pas vains et que si le chlordécone degrade de façon perenne les coraux du globes, il est possibile de mettre fin à d’autres polutions et voir les choses s’améliorés.

Au loin la Désirade

Par exemple les coraux de la baie de Kāneʻohe Bay à Oʻahu, dans un premier temps, dévastés par des déversements d’eaux usées entre les années 1930 et 1970, ont rapidement récupérées dans les 20 ans qui ont suivi l’arrêt des pollutions. Étonnamment, ces récifs se sont rétablis malgré des températures plus chaudes et des conditions plus acides que les récifs voisins à l’extérieur de la baie20. En 2019, le récif a récupéré 50 à 90% de sa superficie.

En conclusion, si vous pouviez prendre quelques dizaines d’heures pour avoir un avis éclairé sur les enjeux majeurs à traités au lieu de passer du temps à me lire :-).

L'ile de Petite Terre, la fréquentation c’est trop N’importe quoi ?

Composé de Terre-de-Haut et de Terre-de-Bas, entourées par un récif corallien et rattachées à l’île de la Désirade. L’accès c’est en bateau et peu de bouées, il n’en reste pas moins que vers 10 heures du matin les bateaux arrivent, fini la solitude de la matinée . La journée verra défiller une petite soixantaine de personnes, j’imagine qu’en haute saison c’est pas sympa du tout.

A les touristes rappliquent, fini le COVID-19 ?

Une traversée bout au vent de la Marina du bas du fort aux iles de la petite terre

J’ai programmé d’aller directement sur les iles de Petite Terre car il ne semblait ne pas y avoir de vent 5 à 8 noeuds

maximum or c’est de l’est et plutôt 10 18 noeuds. Évidement j’aurais du passer d’abord par Marie Galante afin d’avoir une navigation optimale par vent d’est.

Je me retrouve donc face pendant 5 heures et le vent c’est plutôt 15 noeuds avec un houle a contre désagréable. Une tentative pour tirer des bords s’avère contre productive

Les terres du bas

Durant deux jours plus de reseau juste l’eau. Pause.
l’endroit est idyllique surtout que je suis tout seul.

Journée promenade sentier du Petit Malendure et réserve Cousteau.

La réserve Cousteau est une réserve maritime protégé situé sur la commune de Bouillante et celle de Pointe-Noire sur la côte-sous-le-vent de l’île Basse-Terre.

La réserve vue du sentier

Une journée qui devait commencer par une randonnée de 1 h45 sur les hauteurs, qui finalement pour raison de saison des pluies où plus précisément cyclonique finira sur le sentier côtier du Petit Malendure. Il démarre sur la plage de Malendure et se termine juste après le pont Colas (à la sortie de Mahault). Parcours rocailleux, au dénivellé changeant, mais facile à travers la forêt sèche du littoral. Nous ne verrons que peu De Criques et falaises, pas de vues imprenables sur la mer et les Ilets Pigeon car il faut compter deux heures aller et nous devions allez faire du masque tuna dans la réserve Cousteau. Donc juste deux à notre disposition.

sentier côtier du Petit Malendure
Clara et Ricard
Sur le sentier côtier du Petit Malendure
Dernière la frondaison in mer limpide
Vue sur la baie

Située en Forêt domaniale du littoral, cette ballade offre, depuis les falaises, une vue imprenable sur la Mer des Caraïbes. Ce sentier de 2 km et demi était devenu impraticable à cause de l’érosion et des dégâts liés à l’ouragan Maria ; mais il vient d’être restauré, vous allez découvrir les panoramas, les espèces végétales, mais aussi la fragilité de cette forêt sèche du littoral. C’est sur le plan physique et en termes de difficultés assez facile.


Nous rentrons trop tôt, l’occasion pour acheter de la crème solaire puis de déguster quelques accras avant de partir en bateau vers la réserve.

Vue sur la baie depuis La Forêt domaniale du littoral.
De l’île, Bouillante au loin
Poisson bleu guadeloupéen
Côté coraux c’est pas l’extase

La réserve permet de préserver les derniers habitants de la disparition. C’est jolie mais pas luxuriant, la peine se sent. La Réserve Cousteau est un environnement maritime naturel protégé, cette réserve marine est située en face de la plage de Malendure à Bouillante (Côte sous le vent, Basse Terre) et est composée des îlets Pigeon et de 1000 hectares de fonds sous-marins. Coraux, poissons, tropicaux, tortues et même chants des baleines à bosse évoluent sans crainte dans une mer des Caraïbes à 26°C. Le commandant Cousteau a oeuvré pour qu’aujourd’hui cet espace soit protégé tout en restant accessible à tous les vacanciers qui peuvent venir passer un baptême de plongée ou une formation (PADI, FFESSM, ANMP). Les Antilles sont belles mais je les trouve saccagées. Espérons que le Covid-19 nous permette d’evoluer vers des pratiques respectueuses et moins morfalous.

Poissons et corail
A cet instant c’est l’endroit de la Guadeloupe le plus luxuriant pour la plongée

Après deux heures et une visite de plus d’une heure et demie, nous regagnons la terre ferme pour nous sustenter.

Poulet boucané tu aimeras.
Poulet Boucanet et bière locale

Pourquoi les restaurants de plage utilisent t’il les couverts jetables, en plastique qui plus est ? Jamais je n’aurais la réponse.

Apres le scuba et la promenade sur le sentier côtier du Petit Malendure

Plastique dommageable au tourisme car il tu les tortues mais pas que. Après le déjeuner nous nos dirigerons vers la mer pour voir s’il n’est pas possible de voir quelques tortues.

Merveilleuse torute a 100 metres de la plage vers les point de mouillage des bateaux.
Coup de chance

Demain bateau Direction Petite Terre. pour deux jours. Au programme 6 heures de navigation puis rien bébé requins citron et farmiente.

Maison et comerces colorés rose
rose

Une journée sur les saintes en guadeloupe

Arrivée vers 14h , un coca dans le marigot et après une assiette tomate avocat direction masque tuba les palmes c’est pour demain.

L’anse sous le vent de l’îlet à cabrit.

Dispositif de repopulations du corail

L’îlet à Cabrit fait partie des îlets non habités des Saintes.,On y trouve plein de chats, des poules et des biquettes (beh oui logique c’est l’îlet à Cabrit!) et offre un beau point de vue sur les Saintes depuis son Fort Joséphine. Mais nous n’avons que plonger.

SNORKELING A LA PLAGE DU PAIN DE SUCRE

Mouillé un peut loin même les bouée proche offre un tirant d’eau supérieur à à deux mètres. En nous dirigeant vers l’extrémités du Pain de Sucre, nous n’avons ur 200 mètres pour accéder à ce qui fut jadis l’un des beaux spots de plongée libre de l’archipel.

Nous partons à la rencontre des vestiges des gorgones multicolores, les derniers poissons chirurgiens et des poissons papillons au milieu d’un décor minéral dévasté.

Cela reste une plage très agréable mais depuis plusieurs années les tapis de sargasses le réchauffement accompagné d’un cyclone ont mis fin aux coraux. Le paradis et toujours lâ mais il souffre.

Le cadre reste magnifique et à la fraîche c’est une merveille.

Direction les îles des Saintes 20 miles

Départ à 9h préparation du bateau, contrôle et mise en conditions de deux équipiers novices.

Le bateau à quai c’est cool

Sortir de la Marina, informer Ricard et Clara des règles de sécurité.

Heureux ?

Quelques fois il faut être persévérant et tout n’est pas simple.

Au portant et avec de la houle en travers de n´est pas une allure agréable
Au large La Soufrière, surnommée « vié madanm la » en créole guadeloupéen, littéralement « la vieille dame » ,

Au passage de ce volcan en activité situé sur le territoire de la commune de Saint-Claude en Guadeloupe, le vent mollit sensiblement. La situation est bonne même si mes deux équipiers sont hors d’usage.

Au loin la Dominique
Un grain s’approche et nous atteindra.

Arrivée dans baie, le cale après quelques courtes risées à 27 noeud, fort heureusement après avoir affaler la grand voile.

Le calme avant le grain

Mouillage facile et rapide il s’agit de faire en sorte que le mal de mer disparaisse au plus vite. A peine amarré direction la terre pour un coca ( ne pas oublier le coca ou le sprite pour un coup de boost)

Petite promenade

Après s’être munie de 4 bouteilles de coca et d’avoir constaté que la basse saison n’est pas un vain mot nous allons déjeuner sur le bateau puis snorkeling. Ce soir restaurant au programme même si beaucoup de bar restaurants fermés, un sentiment de quiétude règne, Les’locaix trompe leur ennui avec rhum et whisky coca.

Arrivée sur la plage gentil accueil
Conclusion un tataki de thon revisité à la créole